Qu’est-ce que l’aftercare ?

Aftercare Définition

Bonjour, bonsoir! Aujourd’hui nous parlons d’un truc sympa, pour commencer l’année en douceur : l’aftercare ! C’est un concept, une pratique, une habitude voire une routine pour certains…

Mais de quoi s’agit-il ? Qu’est-ce donc l’aftercare ? 

Découvrons tout ça avec un titre tout doux comme accompagnement…

Origines de l’aftercare

Le terme est né dans la communauté BDSM et a été introduit comme un moyen de s’assurer que tout le monde était pris en charge après un rapport sexuel (par exemple, enlever les attaches et les bandeaux, rassurer, soigner les marques et les ecchymoses). Plus récemment, les créateurs de TikTok ont fait appel à la magie de leur algorithme pour s’assurer que la discussion sur les soins après l’acte sexuel touche un public extérieur au monde du BDSM et des personnes sexuellement actives partout dans le monde.

Nous parlons beaucoup des préliminaires et de ce qui se passe pendant les rapports sexuels, mais nous ne parlons pas assez de ce qui se passe après.

L’aftercare est un terme général qui désigne la façon dont vous et votre partenaire vous soutenez mutuellement et faites le point après l’acte sexuel.

Les rapports sexuels peuvent nous stimuler et nous laisser avec toutes sortes d’émotions. Nous pouvons nous sentir énergisés ou vidés – ou les deux. Certaines personnes se sentent exposées et vulnérables, ou ont l’impression que leur système nerveux s’est emballé.

Cette pratique vous permet, à vous et à votre partenaire, de réguler et d’approfondir votre relation.

Le suivi sexuel doit être considéré comme faisant partie de l’expérience sexuelle, au même titre que les préliminaires, et non comme une activité distincte qui peut être ressentie comme une corvée. Elle est essentielle à une dynamique saine.

L’objectif du suivi est que toutes les parties concernées se sentent en sécurité et vues, tout en laissant un espace pour discuter de tout ce qui a été soulevé pendant l’acte sexuel.

 

Aftercare, Pour quoi faire?

Il existe une raison scientifique pour laquelle nous devrions tous prendre part à des soins post-sexuels. L’acte sexuel libère de l’ocytocine et de la dopamine, certes, mais seulement ces stocks ne sont pas infinis. L’aftercare est un moyen d’aider votre corps et votre esprit à s’adapter pendant que ces substances chimiques disparaissent – sans oublier qu’il s’agit d’une excellente tactique pour éviter la dysphorie post-coïtale (DPC), également connue sous le nom de “post-sex blues” ou les sentiments de tristesse ou d’irritabilité qui peuvent survenir après un rapport sexuel consensuel.

Bien que la DCP soit généralement plus fréquente chez les femmes, 41 % des hommes interrogés dans le cadre d’une étude de 2019 aux USA ont également réitéré des sentiments similaires.

Prendre soin de la personne avec laquelle vous venez de vivre une expérience intime devrait être une condition préalable. Quel que soit le type de relation que vous entretenez, qu’il s’agisse d’un partenariat à long terme ou d’un coup d’un soir, le suivi est une pratique qui, le cas échéant, doit être étroitement intégrée à l’expérience sexuelle.

Que vous alliez directement à la douche, que vous commandiez un plat à emporter, que vous parliez de votre expérience ou que vous souhaitiez vous blottir contre votre partenaire dans un silence total, l’after-care est une occasion de se connecter et de créer un espace de confort, d’aisance et de sécurité. C’est une des raisons pour lesquelles on retrouve tant de références à l’aftercare sur les réseaux sociaux dont TikTok dernièrement.

Aftercare c'est quoi cette pratique

Prendre le temps de prendre soin de soi

Après un rapport sexuel, surtout s’il est physiquement ou mentalement intense, notre corps et notre cerveau subissent un ralentissement. Il est essentiel de veiller à votre bien-être mental et à celui de votre partenaire.

Dans le monde du kink, l’Aftercare est une partie impérative de l’acte sexuel. Il y a beaucoup d’émotions mentales dans le fait de donner et de recevoir dans n’importe quel type de scène, surtout s’il s’agit d’échanges de pouvoir physique ou mental. Mais même si vous êtes plutôt branché sexe vanille, il est important de veiller à ce que ces besoins cognitifs soient satisfaits lorsque vous redescendez de votre état d’esprit. Prendre soin de votre partenaire après des ébats physiques et émotionnels parfois très intenses peut faire toute la différence, tant pour votre vie sexuelle que pour votre relation.

Prendre le temps de s’occuper de son partenaire après une séance est tout aussi important que de choisir un mot sûr. Vous ne pouvez pas consacrer des heures à trouver les meilleures tenues, à coordonner les bâillons et les jouets sans vous préoccuper de la manière dont vous allez vous remettre d’événements aussi intenses.

Les avantages

Nous sommes tous passés par là : un partenaire termine, se retourne et s’endort. Ou bien il/elle se lève, appelle un uber et ne dit pas plus qu’un “salut” avant de partir. Le sentiment peut être assez dévastateur.

Ce sentiment a d’ailleurs un nom scientifique : la “dysphorie post-coïtale” que nous avons évoqué au-dessus. Lorsque nous avons des rapports sexuels, notre corps libère des hormones du bonheur telles que l’ocytocine et la dopamine. Après un rapport sexuel, nous vivons une sorte de “redescente”. Il est donc essentiel de veiller à votre bien-être mental et à celui de votre partenaire.

Sans pour autant tomber dans des discussions psychoanalytiques, ce qui compte, c’est d’apprendre ce qui fonctionne pour vous afin de vous assurer que vous êtes dans le bon état d’esprit après un rapport sexuel, et que vous vous sentez respecté.e.

Avantages Aftercare

Planifier à l’avance

Comme nous l’avons vu, les besoins de chacun sont différents. Pour certains, un câlin et un baiser peuvent suffire après le sexe pour revenir à la réalité et se reconnecter. Pour d’autres, vous aurez peut-être envie de prendre une douche ensemble, de vous rouler dans les draps sales et d’avoir une discussion profonde.

L’important est que vous planifiez à l’avance ce que vous allez faire pour que vous vous sentiez tous les deux connectés et heureux de ce qui se passe. Il n’est même pas nécessaire que ce soit un plan préétabli, surtout si vous n’êtes pas très proches ou s’il s’agit d’une rencontre occasionnelle. Un simple “ça te dit un câlin/une discussion/un film après ?” suffit. Vous saurez ainsi si vos besoins seront satisfaits pendant et après le sexe.

Sexe en groupe

Il est assez difficile d’organiser un suivi intime et relaxant dans une chambre ou un club lorsque plusieurs personnes sont impliquées. Si vous venez avec quelqu’un ou quelques personnes, il est conseillé d’organiser un rendez-vous juste après. Comme faire une belle promenade ou manger une pizza ensemble, pour que vous puissiez décompresser et discuter, si besoin, de ce que vous avez vécu.

 

BDSM

L’aftercare est ancré dans le mode de vie BDSM, où les activités sexuelles tendent vers l’extrême. Même lorsque vous êtes habitué, tout le monde peut ressentir des émotions fortes ou inattendues dans ce genre de pratiques. Appliquez de la crème sur les marques, nettoyez les dégâts causés par le sexe hardcore et soignez les éventuelles blessures. N’oubliez pas de discuter de ce que vous avez aimé et de ce que vous n’avez pas aimé, de ce que vous changeriez, de ce que vous aimeriez refaire et des raisons pour lesquelles vous vous êtes sentis comme ça.

La communication est essentielle lors d’un échange dynamique, tout comme elle doit l’être lors de la phase de récupération. Si vous aimez les câlins, je vous le recommande vivement !

Quel que soit votre style, l’aftercare consiste à vous rapprocher de votre partenaire pour vous assurer que vous avez tous les deux passé un moment agréable, sûr et amusant, afin que ces moments puissent se poursuivre.

Aftercare BDSM

En pratique

Ok, donc on a bien compris l’utilité, mais en quoi ça consiste exactement ?

L’aftercare sexuel comprend toute activité qui aide une personne à se sentir ancrée et détendue après un rapport sexuel. Il s’agit notamment, mais pas exclusivement, des activités suivantes : 

  • Parler, qu’il s’agisse de la relation sexuelle que vous venez d’avoir, de vos sentiments ou d’autres sujets
  • Se faire des câlins
  • Lire ensemble
  • Regarder la télévision
  • Se doucher ensemble
  • Manger un en-cas
  • Faire la sieste
  • Se masser mutuellement
  • Écouter de la musique ensemble

Avant de vous engager dans des activités d’aftercare, vous pouvez demander à votre partenaire quel type d’aftercare lui conviendrait le mieux. La communication et le consentement concernant les activités souhaitées après les rapports sexuels sont importants, tout comme l’est le consentement aux rapports sexuels.

Communiquer ouvertement avec votre ou vos partenaires sur le temps dont vous disposez pour passer du temps ensemble, ainsi que sur les activités qui vous intéressent, cela peut se faire après les rapports sexuels, ou peut être discuté à l’avance pour que chacun soit préparé.

Si vous et votre ou vos partenaire(s) êtes plus spontanés, il peut être judicieux de décider de l’aftercare sur le moment. Si vous êtes du genre à planifier vos journées à l’avance, il peut être utile de planifier l’aftercare à l’avance. En gros, c’est une pratique caméléon : elle s’adapte à vous et à vos besoins.

Soins physiques

Tout d’abord, vous devrez probablement vous occuper de votre état physique.

Il s’agit de se réhydrater et d’aller aux toilettes, bien sûr, pour éviter une infection urinaire. Pour les personnes qui ont un vagin, en particulier si elles sont sujettes aux infections à levures, il convient de prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter les irritations. Le fait de se nettoyer et de nettoyer les jouets utilisés contribue à réduire le risque d’infection. Si vous ne savez pas trop comment vous y prendre, je vous invite à lire notre article sur le nettoyage des sextoys.

Quels sont les autres moyens de nourrir votre corps ?

D’autres pratiques de self-care, comme boire un bon thé calmant, prendre un en-cas ou commander un repas “réconfort”.

Certaines personnes ont besoin d’espace et de temps pour se séparer, tandis que d’autres souhaitent poursuivre leur relation physique en se massant, en se câlinant et en s’embrassant. Les deux sont magnifiques, mais il est important d’essayer de gérer les besoins des deux partenaires. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, le fait de prendre de l’espace ne signifie pas que quelqu’un évite intentionnellement la connexion en se précipitant vers la sortie et en cherchant une distraction afin d’éviter les soins ultérieurs.

Mental et émotionnel

Les soins physiques s’intègrent aux soins mentaux et émotionnels, mais ils sont tous aussi importants les uns que les autres.

Certains partenaires tirent profit du fait de parler de leur expérience et de se renforcer mutuellement. Il peut même s’agir d’une forme de conversation sexy sur l’oreiller, au cours de laquelle vous vous félicitez mutuellement pour le plaisir que vous venez de vous apporter.

Sortir et se détendre, c’est aussi ça l’aftercare ! Mettre un film édifiant, danser sur des airs romantiques et profiter de la compagnie de l’autre sont autant de moyens de se soutenir mutuellement après un rapport sexuel.

Certaines personnes supposent que le suivi sexuel commence après l’orgasme de l’une ou des deux parties. On n’aura de cesse de répéter que l’orgasme n’est pas forcément le point central de vos rapports sexuels, et il n’est pas nécessaire de l’atteindre avant de s’engager dans un suivi.

En comprenant l’importance de l’aftercare, les rapports sexuels sont moins axés sur les objectifs et davantage sur le respect des besoins de chacun et de la dynamique de la relation.

 

Le mot de la fin

Vous avez peut-être une routine d’aftercare fixe avec votre partenaire qui fonctionne pour vous, c’est génial. Certaines personnes souhaitent plus de fluidité et évaluent leurs besoins sur le moment.

L’aftercare sexuel est particulièrement important pour les personnes qui souffrent d’un TSPT (Trouble de Stress Post Traumatique) lié à un traumatisme sexuel, c’est-à-dire qui ont subi un traumatisme ou un abus sexuel dans le passé. Les rapports sexuels après un traumatisme peuvent être déclencheurs, et les victimes peuvent avoir tendance à se retirer ou à se dissocier pendant ou après les rapports sexuels. L’aftercare leur offre une thérapie des traumatismes sexuels qui leur permet de s’enraciner et d’être soutenus dans un espace sûr et favorable.

L’aftercare peut être différent pour chacun, il n’y a pas une seule façon de procéder. Le plus important est que les besoins de chacun soient satisfaits, surtout si quelqu’un se sent particulièrement vulnérable ou exposé.

Les personnes seules ou les partenaires à distance peuvent également bénéficier d’un aftercare. Essayez vous-même la prochaine fois que vous ferez l’amour en solo !

L’aftercare est important pour de nombreuses raisons, mais il est essentiel pour créer une expérience sexuelle holistique et pour approfondir l’intimité. Vous et votre partenaire, ou vos partenaires, méritez d’être comblés de gentillesse, d’affection et de compréhension après une expérience sexuelle. L’aftercare fait de la place pour tout cela et bien plus encore.

En vous souhaitant, encore et toujours, bien du plaisir…

SOURCES

Gode is Love applique des directives strictes en matière de sources d’information et s’appuie sur des livres et sites web de professionnels du secteur, et des études évaluées par des pairs, des instituts de recherche universitaires et des associations médicales.

Voici les sources que nous avons utilisé pour la rédaction de cet article :

  • “C’est quoi ça, l’aftercare?” – Article sur le site du Journal Métro, 2022
  • “«After care», ou l’importance de prendre soin de l’autre après l’amour” – Article sur le site de Femina, 2022
  • “Qu’est-ce que l’aftercare, la pratique BDSM qu’on devrait tous adopter ?” – Article sur le site Cosmopolitan
  • “What Is Sexual Aftercare?” – Article sur le site Intimina, 2021
  • “Aftercare: Nurturing Emotional Well-being in BDSM Play” – Article sur le site du magazine Feeld, 2023
  • “Why What Follows Sex Is at Least as Important as the Sex” – Article sur le site Psychology Today, 2022