Les meilleures idées de scénarios pour vos jeux BDSM

Scenario BDSM

Le jeu de rôle BDSM vous permet d’entrer temporairement dans la peau d’un autre personnage et de pimenter votre vie sexuelle en vous permettant de vous débarrasser de toutes vos inhibitions.

En jouant différents rôles, vous pouvez en apprendre davantage sur vous-même et sur votre partenaire. Que vous commenciez à peine ou que vous cherchiez à développer vos activités actuelles, vous trouverez ci-dessous de nombreuses idées de jeux de rôle et scénarios BDSM.

Tout d’abord, mettons un peu de musique pour l’ambiance… On ne peut décemment pas parler BDSM sans écouter un bon vieux Nine Inch Nails.

Tout d’abord, parlons de sécurité…

Avant de plonger dans le vaste monde du jeu de rôle BDSM, vous devez avoir certaines informations. L’idée de libérer ses fantasmes de façon illimitée et désinhibée ne peut en effet fonctionner qu’en intégrant le fait que la sécurité est primordiale. 

Si vous n’êtes pas sûr de savoir comment faire quelque chose en toute sécurité, Internet est plein de ressources : vous trouverez des tutoriels détaillés, des vidéos sur YouTube et même des livres pour vous enseigner cet art sexuel particulier. Nous avons également fait un focus sur la définition du terme BDSM et tout ce qui gravite autour de cette pratique.

Prudence aux novices, néanmoins ! Certaines activités ne peuvent tout simplement pas être pratiquées en toute sécurité, quelles que soient les précautions prises. 

“Safeword” ou Mot de sécurité 

Établissez un “safeword” comme il est appelé communément, c’est-à-dire un “mot de sécurité”. Il s’agit d’un mot ou d’un code qui signifie “stop. Vraiment. Je suis sérieux.se”. Vous ne voulez pas utiliser un mot comme “non” ou “stop”, parce que parfois vous pourriez vouloir intégrer une prétendue lutte dans votre fantasme (par exemple “TATOOINE”, ça devrait parler à tous les fans de Star Wars…).

Si vous utilisez un bâillon, mettez en place un autre moyen pour que cette personne puisse dire “Assez”. Une solution courante est que le partenaire bâillonné tienne une cloche et la laisse tomber si les choses deviennent trop tendues. Si tenir une cloche s’avère compliqué à cause de la position choisie, mettez-vous d’accord sur un signe de la main (à défaut de connaître le langage des signes).

Consentement 

Le consentement est aussi indispensable en matière de BDSM que l’oxygène l’est pour vivre. Ce principe fondamental s’applique évidemment pour toute expérience sexuelle. Ne vous engagez pas dans une activité sexuelle ou un jeu de rôle BDSM avec quelqu’un qui n’a pas donné son accord. Et si votre partenaire révoque son consentement en utilisant son mot de sécurité, par exemple, respectez-le.

Communication

Parlez de ce qui se passe avec votre partenaire. Vous ne devez pas nécessairement lui dire exactement ce que vous prévoyez. Les surprises sont parfois amusantes. Mais vous ne voulez pas non plus faire quelque chose que votre partenaire déteste.

Organisation

Gardez quelques objets à portée de main. Vous voulez attacher quelqu’un ? Ayez quelques ciseaux à portée de main au cas où vous auriez besoin de le détacher rapidement. Les ciseaux médicaux peuvent être glissés sous une corde sans risquer de couper la peau. Et pour l’amour de Dieu, assurez-vous d’avoir la clé avant d’essayer les menottes !

Les concepts listés ci-dessus représentent l’idée de sécurité, de stabilité et de consentement (S.S.C.), que de nombreux praticiens du BDSM considèrent comme les principes fondamentaux de leur jeu. Si cette étiquette ne s’applique pas à une activité prévue, reconsidérez-la sérieusement.

Soyez attentif.ve ! Faites preuve de bon sens. Ne vous lancez pas à corps perdu dans des choses que vous n’avez pas encore essayé.

Sécurité et Consentement BDSM

À la fin de votre séance…

La popularité des câlins et de la nourriture après une scène a conduit certains à décrire l’aftercare BDSM comme “des câlins et des glucides”. Cependant, il existe plusieurs activités qui constituent un soin efficace.

Soigner les plaies et les blessures

Les ecchymoses, les écorchures et autres blessures doivent être soignées correctement. Il peut s’agir de nettoyer et de bander les écorchures, d’appliquer une pommade apaisante sur un cul qui a reçu une fessée rouge ou d’appliquer une poche de glace pour réduire l’inflammation d’une partie du corps.

Une trousse de premiers secours doit faire partie de votre kit de soins BDSM et rester à portée de main en cas d’incident pendant le jeu.

Hydratation et récupération

Un verre d’eau ou une boisson énergétique hydrate votre corps et apporte les électrolytes nécessaires. Pensez à un thé apaisant si vous l’aimez. Les signes de déshydratation comprennent une peau inélastique, des yeux enfoncés, une bouche sèche et une respiration rapide.

Il est également utile de prévoir une collation pour rééquilibrer l’organisme. L’en-cas doit être léger et sain, comme des bananes ou des fraises, afin de reconstituer les sucres naturels qui peuvent être épuisés après une scène. Les en-cas salés augmentent le taux de potassium, qui peut avoir baissé en raison de la déshydratation. Envisagez un smoothie pour gérer la glycémie et la déshydratation d’un seul coup.

Notez que beaucoup ressentent une baisse de glycémie, mais que les personnes atteintes de diabète peuvent ressentir l’effet inverse.

Différents styles et techniques

S & M

Dans le domaine du sexe, S & M fait référence au Sadisme et au Masochisme (Eh oui, ce n’était pas une idée de Rihanna, mais sa chanson en est inspirée !) ou au désir de respectivement donner et recevoir de la douleur. Le S & M peut aller de pair avec d’autres activités BDSM. Par exemple, de nombreux dominants sont sadiques et de nombreux soumis sont masochistes.

Inversez les rôles

Si certains ne jouent que le rôle de” dom” (dominant) ou de “sub” (soumis.e), d’autres se sentent à l’aise dans les deux rôles. Ces personnes sont connues sous le nom de “switchs” (comme la console éponyme, c’est un adjectif qui peut se traduire par “versatile”). La permutation peut donner un nouveau souffle à vos activités coquines.

Jeux de Rôle BDSM

Ajoutez du réalisme aux scénarios

Astuce : De nombreux scénarios prévoient que le soumis soit pris par la “force”. Une technique amusante qui peut rendre ce scénario encore plus ludique consiste à acheter dans une friperie des vêtements bon marché que l’on peut déchirer, trancher ou couper sur le soumis. Des vêtements bon marché et jetables peuvent donner un air de réalisme au scénario.

Le bondage prolongé

Pour les fans de bondage, il peut être amusant de faire dormir le soumis ligoté. Le bondage prolongé dans une seule position (comme, par exemple, si la personne soumise était attachée au lit) peut devenir très inconfortable. Notez que si vous faites cela, vous ne devez pas laisser le soumis seul dans une pièce, et vous devez l’attacher de manière à pouvoir le libérer rapidement au cas où il y aurait un imprévu obligeant à s’échapper (un incendie par exemple) !

Déni d’orgasme

Il s’agit d’une technique à la fois amusante et frustrante qui peut redonner de l’élan à la sexualité. Il existe une centaine de variantes, mais l’idée de base est simple : empêcher votre partenaire d’avoir un orgasme pendant un certain temps (un jour, deux jours, une semaine, ce que vous voulez).

Vous pouvez, par exemple, demander à votre partenaire de faire l’amour une ou plusieurs fois par jour, ou de se masturber régulièrement (cette méthode fonctionne bien lorsqu’elle est associée à une sorte de rituel), mais votre partenaire n’a pas le droit d’avoir une quelconque libération sexuelle. Au fil du temps, la tension sexuelle s’accroît et votre partenaire devient perpétuellement excité.

Pratiquée sur une période de plusieurs jours ou plus, cette technique crée un niveau d’excitation sexuelle très puissant. Lorsque vous permettez enfin à votre partenaire de se libérer, l’expérience est extrêmement intense.

Privation sensorielle

Les sens tactiles sont renforcés par la privation des autres sens. L’un des moyens de rendre une expérience beaucoup plus intense est d’attacher votre partenaire, de lui bander les yeux et de l’empêcher d’entendre. Il est facile de bander les yeux. Empêcher quelqu’un d’entendre est un peu plus difficile, mais il existe de nombreuses façons d’y parvenir.

La plus simple consiste à utiliser une paire de bouchons d’oreille ordinaires (ceux qui sont faits de cire molle et qui se referment sur l’oreille, comme les Boules Quies, fonctionnent bien ; nous recommandons aussi les bouchons d’oreille coniques en mousse à mémoire de forme que l’on trouve en pharmacie), des protège oreilles, ou les deux à la fois. Le fait de ne pas pouvoir entendre crée un état psychologique intéressant et souvent profond de déconnexion avec votre partenaire, ce qui peut rendre les expériences sexuelles plus intenses.

Sur notre boutique en ligne, vous pouvez trouver des masques BDSM qui sont conçus pour couvrir les yeux et les oreilles. Certes, ils peuvent être un peu intimidants, mais ça sera parfait pour vos jeux !

Pour une approche plus high-tech, vous pouvez utiliser une paire d’écouteurs – le genre qui se place entièrement sur l’oreille – connectés à quelque chose qui produit des parasites, comme une télévision sans signal (ou même un enregistrement de parasites sur bande magnétique).

Quoi qu’il en soit, un.e partenaire qui ne voit pas ou n’entend pas aura tendance à ressentir d’autres choses beaucoup plus intensément, de sorte que l’association du bondage et de la privation sensorielle, dans un des scénarios qu’on vous détaille plus bas, est très efficace.

Jeu en public

Il existe de nombreuses techniques de domination et soumission dans un espace public, en particulier lorsqu’il s’agit de créer un sentiment de vulnérabilité.

Envoyez votre partenaire au travail en portant une pièce de lingerie très sexy sous ses vêtements (ou, si le soumis est identifié comme un homme, en portant une paire de sous-vêtements féminins), cela constitue un rappel constant et discret de sa position. Ou, si vous vous sentez un peu plus diabolique :

  • Un harnais peut être fabriqué avec de la ficelle fine ou de la cordelette, ou bien vous pouvez en trouver un sur notre sexshop en ligne. Attachez le harnais autour du torse de votre partenaire, puis demandez à votre partenaire de porter le harnais au travail ou pour faire ses courses, sous ses vêtements. Lorsque la personne bouge, le harnais se déplace et bouge contre son corps, rappelant constamment à la personne soumise qu’il est là.
  • Emmenez votre partenaire à un dîner très chic dans un restaurant haut de gamme. Au milieu du dîner, glissez discrètement à votre partenaire un sextoy. Ordonner à votre partenaire d’aller aux toilettes, d’entrer dans une cabine, de se déshabiller et de se masturber avec le jouet sexuel jusqu’à l’orgasme. Pour donner un tour particulièrement diabolique à la situation, vous pouvez ordonner à votre partenaire de revenir à table en portant encore le jouet (par exemple une culotte vibrante). Ce genre de pratique est un moyen très efficace de créer un délicieux sentiment de vulnérabilité.

Dirty Talk

Comme nous l’avons vu dans notre dernier article sur le Dirty Talk, nombreux sont celles et ceux qui aiment pratiquer le dirty talk lors de leurs ébats. Il y a plusieurs façons de le faire, de la description des fantasmes sexuels avant ou pendant l’acte sexuel à l’utilisation d’un langage cru pour décrire l’acte sexuel que vous êtes en train de pratiquer. Cela peut sembler gênant ou ridicule, mais c’est quelque chose qui se fait facilement avec la pratique. Il ne faut pas longtemps pour que cela devienne tout à fait naturel.

Dans le cas des relations à distance

La distance peut ne pas être un obstacle à la sexualité. Il existe un certain nombre de choses que vous pouvez faire pour maintenir une vie sexuelle intéressante même lorsque vous êtes séparés. Certaines des idées déjà mentionnées ici, comme les listes d’instructions scellées, fonctionnent très bien sur de longues distances. D’autres sont facilitées par les webcams, les téléphones et ou jeux de société.

Certaines des idées évoquées dans la rubrique “jeux en public” fonctionnent également sur de longues distances. Par exemple, le partenaire dominant peut envoyer son partenaire soumis dîner dans un restaurant, puis l’appeler sur son téléphone portable pendant le repas et lui demander d’aller se masturber dans les toilettes. Une variante très intéressante de cette idée consiste à demander au partenaire soumis de se prendre en photo au moment de l’orgasme, puis de l’envoyer au partenaire dominant avant de sortir pour terminer le repas.

 Le Sexcam : Certaines des choses que vous pouvez faire avec la caméra intégrée de votre portable ou PC sont évidentes, comme demander à votre partenaire de se déshabiller et de se toucher devant la caméra. D’autres sont plus diaboliques.

Le déni d’orgasme : Dites à votre partenaire de se masturber, encore et encore, puis de s’arrêter juste au bord de l’orgasme (pratique qui se nomme “l’edging”). Continuez ainsi pendant une longue période, puis envoyez votre partenaire au lit, excité et frustré.

S’amuser dans le désordre : Le/la soumis.e place sa caméra près de la douche et se filme en train de se salir le corps avec la matière choisie par le/la dom (de la peinture au doigt, de la crème fouettée, ou tout ce qui vous fait envie) puis se douche, toujours en se filmant.

Sextos : Plusieurs fois par jour, le partenaire dominant envoie un message au partenaire soumis, qui doit alors arrêter ce qu’il fait et se masturber jusqu’à l’orgasme dans les 20 minutes qui suivent la réception du message (ceci n’est qu’un exemple, vous pouvez choisir tout ordre dans le registre pré-convenu avec le/la soumis.e).

Sexto Scenario BDSM

Les meilleurs scénarios et mises en scène

Début de soirée surprise

C’est une bonne façon de commencer un scénario ou les activités d’une soirée. Lorsque le soumis est absent, peut-être au travail ou au magasin, prenez un sac en papier brun et placez-y un jeu de menottes (chevilles, poignets, etc.) ou un bandeau, ou les deux. Placez le sac en papier près de la porte de la chambre (ou, si vous avez assez d’intimité, près de la porte de la maison) et collez une feuille de papier avec des instructions sur la porte.

La feuille doit indiquer au soumis qu’il doit se déshabiller complètement, ouvrir le sac et mettre les menottes ou le bandeau avant d’ouvrir la porte. La personne soumise n’est pas autorisée à franchir la porte tant qu’elle n’est pas correctement préparée.

Vilain pensionnaire

Variante du scénario classique de la “vilaine écolière catholique”, ce scénario fantastique met en scène un élève de l’internat surpris par la directrice en train de faire quelque chose de mal – se masturber, lire un magazine cochon, ou ce genre de choses. La sévère directrice (ou le directeur) doit alors discipliner l’élève. Les fessées et autres châtiments corporels sont un bon point de départ.

L’élève peut aussi être déshabillé et obligé de se tenir dans un coin, ou être déshabillé avec les parties génitales attachées, ou encore être forcé de supplier la directrice ou le directeur de l’école de lui accorder sa permission.

Quoi qu’il en soit, si l’élève est excité pendant la punition, il aura des problèmes beaucoup plus graves… qui peuvent aller jusqu’à une punition plus sévère directement sur les parties génitales de la personne soumise.

Fantôme

Il s’agit d’un scénario de jeu de rôle pour trois personnes, toutes amoureuses. L’un des trois joueurs est un “fantôme”, invisible et inaudible pour les autres gens. Les deux personnes qui ne sont pas des fantômes ont une séance de pelotage sur le canapé, pendant que le fantôme fait ce qu’il veut aux deux autres personnes.

Les deux gens ne peuvent ni voir ni entendre le fantôme, mais ils peuvent ressentir ce qu’il fait. Ils se rejettent donc mutuellement la faute (par exemple, si le fantôme tripote quelqu’un, cette personne croira que c’est l’autre qui l’a fait). Le fantôme est libre de faire ce qu’il veut et de toucher ou de taquiner les autres comme il l’entend – il n’a rien à se reprocher.

L’interrogatoire

Une scène d’interrogatoire est un scénario de jeu de rôle dans lequel une personne connaît une information que l’autre personne essaie de découvrir. L’astuce d’une scène d’interrogatoire consiste à disposer d’un élément d’information spécifique, que le partenaire soumis connaît mais que le partenaire dominant ignore.

Une bonne façon de procéder consiste à mélanger un jeu de cartes et à demander à la personne soumise de regarder secrètement la carte supérieure du jeu. Le travail du dominant consiste alors à faire dire à la personne soumise de quelle carte il s’agit.

Une scène d’interrogatoire de base peut commencer par la “capture” et l’immobilisation forcée du soumis par le dominant, peut-être en le déshabillant et en l’attachant à une chaise ou au lit. Le dominant commence alors à “torturer” le soumis pour obtenir des informations. Cette “torture” peut combiner plusieurs des idées décrites ici : pinces à tétons, fessées, coups de cravache, simulacre de “viol”, etc.

Si le soumis ne donne pas l’information, le dominant peut continuer à intensifier l’interrogatoire, en passant progressivement à des activités de plus en plus intenses, jusqu’à ce que le soumis craque et donne l’information au dominant.

Garde de Nuit

Le contexte est simple : le dominant est un agent de sécurité et le soumis a commis une infraction – peut-être une intrusion dans une propriété sécurisée alors qu’il rentrait chez lui tard dans la nuit.

L’agent de sécurité confronte le contrevenant et le ramène dans la salle de sécurité, où il est soumis à une fouille à nu humiliante. L’agent de sécurité explique que la politique habituelle veut que la police soit prévenue et que le contrevenant soit incarcéré pour intrusion criminelle, mais que d’autres dispositions peuvent être prises. A ce stade, souhaitant éviter une nuit en prison, l’agent de sécurité explique qu’il n’est pas nécessaire d’avoir recours à la fouille à nu…

Le passé secret

Le soumis dans ce scénario a un passé secret – quelque chose de sombre et de honteux qu’il a fait et que son conjoint ne doit absolument, jamais apprendre. Un jour, une personne issue de ce sombre passé se présente sur le pas de la porte du soumis, photos et vidéo à l’appui, menaçant d’exposer le secret du soumis à son conjoint.

Désespérée, le ou la soumise corrompt le maître chanteur avec des faveurs sexuelles, échangeant le sexe contre le secret. Le maître chanteur peut faire n’importe quelle demande sur le corps de la soumise. La soumise est forcée d’obtempérer, ou d’être exposée.

Le scientifique fou

Dans ce jeu, le dominant est le méchant savant fou et la soumise est sa victime expérimentale sans défense. Le savant fou (qui peut porter des gants en caoutchouc et une blouse de laboratoire jetable) a attaché le sujet à sa table d’examen au cœur de son laboratoire et peut effectuer toutes sortes d’expériences sur elle. Il peut, par exemple, la sonder en divers endroits à l’aide d’un certain nombre d’instruments de laboratoire appropriés (les vibrateurs sont parfaits pour cela).

Pendant qu’il fait cela, il peut mettre des pinces à linge sur ses mamelons ou des pinces à tétons pour voir comment ils réagissent à la compression. Il voudra peut-être expérimenter pour voir combien de temps elle peut être stimulée sans pouvoir atteindre l’orgasme. Il pourrait la garder là pendant les longues heures de la nuit, en menant des expériences sans fin pour découvrir combien de fois elle peut atteindre l’orgasme, ou quelle taille de sonde elle peut accepter, ou à quelle profondeur elle peut être pénétrée… vous voyez l’idée.

Si vous êtes polyamoureux, une variante intéressante de ce jeu est “Scientifique fou, assistant de laboratoire soumis et victime innocente”.

Et plus si affinités…

Croyez-le ou non, cette liste n’est pas exhaustive ! Mais si l’une des idées de jeu de rôle BDSM de cette liste vous plaît, parlez-en à votre partenaire. Il se peut que vous soyez bientôt en train d’acheter du matériel et des tenues que vous pourrez utiliser pour réaliser votre fantasme. 

Amusez-vous à explorer et à expérimenter, et comme toujours, n’oubliez pas d’incorporer le consentement, les systèmes de mots de sécurité et les soins après séance lorsque vous pratiquez le BDSM.

En vous souhaitant bien du plaisir…

Idées de Scénarios BDSM
SOURCES

Gode is Love applique des directives strictes en matière de sources d’information et s’appuie sur des livres et sites web de professionnels du secteur, et des études évaluées par des pairs, des instituts de recherche universitaires et des associations médicales.

Voici les sources que nous avons utilisé pour la rédaction de cet article :

  • “The New Topping Book” par Dossie Easton et Janet W. Hardy

  • “The New Bottoming Book” par Dossie Easton et Janet W. Hardy

  • “Screw the Roses, Send Me the Thorns: The Romance and Sexual Sorcery of Sadomasochism” par Philip Miller et Molly Devon

  • “SM 101: A Realistic Introduction” par Jay Wiseman

  • “Fetlife” : Un réseau social international pour les personnes intéressées par le BDSM. Il contient de nombreux forums et articles écrits par la communauté BDSM.