Pourquoi fête-t-on la Saint-Valentin ?

Pourquoi la Saint Valentin

Bonjour, bonsoir ! Aujourd’hui, nous allons parler d’amour ou plutôt d’une fête qui célèbre les amoureux et le romantisme en général : la Saint-Valentin ! 

Alors j’entends d’ici les excuses du genre “Moi je ne fête pas parce que c’est commercial” (ouais ben…si c’est le cas on ne fête plus grand chose, c’est bien dommage!). Je vous comprends, mais même pour les plus cyniques d’entre nous, on a tous.tes besoin d’amour (comme disait Mylène) et dans l’idée, ça vaut bien la peine d’être célébré au moins une fois par an, si ce n’est quotidiennement !

Vous le savez, chez Gode is Love, nous sommes partisan.e.s de l’inclusion et de l’approche bienveillante, alors ne vous inquiétez pas, il y aura des faits intéressants pour tout le monde!

Pour commencer cette série d’articles sur la fête de la Saint-Valentin, nous nous penchons sur ses origines : qui était ce mystérieux Valentin ? N’est-ce pas un peu paradoxal d’associer un “saint” à l’amour ? Cette célébration n’est-elle qu’un subterfuge pour remplacer une fête païenne que l’Eglise voyait d’un mauvais œil ? 

Et enfin, quel rapport avec les coeurs en papier et le chocolat ? C’est ce que nous voyons dans cet article, avec le doux son d’un reggae man qui a beaucoup écrit sur l’amour, le fameux, le seul, Bob Marley

Bonne lecture !

Légendes et symboles de la Saint-Valentin 

Il existe de nombreuses histoires au sujet de la saint Valentin et, au fil du temps, ces histoires se sont transformées en la légende que nous connaissons aujourd’hui.

La fête de la Saint-Valentin est probablement basée sur la combinaison de deux prêtres différents, tous deux nommés Valentins, qui ont été exécutés le 14 février de différentes années par l’empereur romain Claude II Le Gothique, au IIIe siècle après Jésus-Christ. L’Église catholique a peut-être institué la Saint-Valentin en l’honneur de ces deux martyrs. Mais qui étaient ces Valentins et quel rapport avec la fête de l’amour ?

Faites l’amour, pas la guerre

À l’époque où a vécu saint Valentin, de nombreux Romains se convertissent au christianisme, mais l’empereur Claude II, qui était polythéiste, avait édicté des lois strictes sur ce que les chrétiens étaient autorisés à faire. 

Ce bon vieux Claude estimait que les soldats romains devaient être entièrement dévoués à Rome pour faire de meilleurs guerriers, qui n’auraient pas peur de la mort et nul désir de retourner au pays pour retrouver femme et enfants. Sa solution machiavélique ? Éditer une loi qui leur interdisait de se marier : pas de mariage, pas de femme à retrouver, donc pas de déserteurs. 

Voilà un plan qui semblait infaillible. N’est-ce pas?

C’est là qu’intervient notre bonhomme, Valentin. Rappelons-nous qu’à l’époque, le christianisme prêche l’amour. L’amour d’un Dieu unique, certes, mais également l’union sacrée symbolisée par le mariage chrétien entre un homme et une femme. Ce qui était assez rare dans les mœurs de l’époque.

Valentin, qui est un prêtre chrétien, défie donc l’édit de l’empereur en se mettant à marier les soldats désireux de le faire, lors de cérémonies chrétiennes secrètes. C’est ainsi qu’il a acquis la réputation de croire en l’importance de l’amour. Bien entendu, ce n’était pas sans danger de braver la volonté de l’empereur, il fallait donc que Valentin soit rusé et discret. Il adopta des signaux et codes particuliers pour passer inaperçu (l’histoire nous apprendra que cela n’a pas fonctionné…).

Portrait Saint Valentin

Que signifient réellement les symboles de la Saint-Valentin ?

Vous avez sûrement déjà entendu parler des fameuses “flèches de Cupidon”. Cupidon, ce petit angelot ailé que l’on voit souvent sur les cartes et les accessoires de la Saint-Valentin, est un des symboles de cette fête qui célèbre l’amour, et il est facile de comprendre pourquoi.

Dans la mythologie romaine, Cupidon est le fils de Vénus, déesse de l’amour et de la beauté et de Mars, Dieu de la guerre et de la force. Excellent archer, Cupidon est connu pour tirer des flèches à pointe d’argent ayant le pouvoir de faire naître un désir aveugle dans le cœur des dieux comme dans celui des humains. 

C’est pourquoi, d’ailleurs, Cupidon est souvent représenté les yeux bandés (car “l’Amour est aveugle”). Ses flèches auraient le pouvoir de vous faire tomber instantanément de la première personne que vous croisez. 

Pourquoi je vous parle de ce dieu romain ? Figurez-vous que Valentin portait une bague ornée d’un Cupidon, pour permettre aux soldats qui souhaitaient se marier en secret de le reconnaître pour faire appel à ses services. Était-il donc pacifiste

Quoiqu’il en soit, cela a valu à Valentin d’être connu comme le saint patron de l’amour. Manque de bol pour ce fin comploteur de l’amour, Valentin fut découvert et emprisonné pour ses crimes contre Claude. 

Pendant sa détention, Valentin s’est occupé de ses codétenus et de Julia, la fille aveugle de son geôlier. La légende veut que Valentin ait guéri la cécité de Julia et que son dernier acte avant d’être exécuté ait été de lui écrire un message d’amour signé “de la part de votre Valentin“. C’est donc lui qui aurait initié la tradition d’offrir des cartes déclarant sa flamme le 14 février, soit parce qu’il distribuait des cœurs en papier (pour rappeler aux chrétiens leur amour pour Dieu) soit justement à cause de cette fameuse lettre d’amour écrite de sa main pour Julia, la fille de son geôlier.

Valentin a été exécuté le 14 février de l’année 270, lors des Lupercales (festival que je vous explique plus loin). Le miracle de guérison de Julia fut, hélas pour Valentin, la goutte d’eau qui fait déborder le vase pour Claude II et il en fit un exemple en le torturant avant de l’exécuter.

Au fil des ans, la fête est devenue plus douce. Chaucer et Shakespeare l’ont romancée dans leurs œuvres littéraires et elle a gagné en popularité en Grande-Bretagne et dans le reste de l’Europe. Au Moyen Âge, les cartes en papier faites à la main sont devenues les gages du jour.

La tradition a fini par gagner le Nouveau Monde. Au XIXe siècle, la révolution industrielle a donné naissance aux cartes fabriquées en usine. En 1913, la société Hallmark Cards de Kansas City a commencé à produire des “valentins” en masse. Depuis, le mois de février n’a plus été le même.

Les Lupercales : ou pourquoi en Février

Si certains pensent que la Saint-Valentin est célébrée à la mi-février pour commémorer l’anniversaire de la mort ou de l’enterrement de Valentin – qui a probablement eu lieu vers 270 après J.-C. – d’autres affirment que l’Église chrétienne aurait décidé de placer la fête de la Saint-Valentin à la mi-février afin de “christianiser” la célébration païenne des Lupercales. 

Célébrées aux ides de février, ou le 15 février, les Lupercales étaient une fête de la fertilité dédiée à Faunus, le dieu romain de l’agriculture, de l’ivresse et de la musique, ainsi qu’aux fondateurs romains Remus et Romulus.

Pour commencer la fête, les membres des Luperci, un ordre de prêtres romains, se réunissaient dans une grotte sacrée où les enfants Romulus et Remus, les fondateurs de Rome, étaient censés avoir été soignés par une louve ( lupa, en latin). 

Les prêtres sacrifiaient un bouc, symbole de fertilité (Faunus est souvent représenté avec des cornes et jambes de bouc). Ils découpaient ensuite la peau de bouc en lanières, les trempaient dans le sang du sacrifice et descendaient dans les rues, en arrosant les femmes et les champs de culture en les “fouettant doucement” avec le martinet sanglant en peau de bouc. 

Les femmes romaines, selon les auteurs masculins ayant retranscrit, recevaient ce traitement comme une bénédiction de Faunus, qui était censé les rendre fertiles l’année suivante. 

A la fin de la procession, les hommes célibataires de la ville piochaient chacun un nom de femme dans une urne et la coutume voulait que cette pioche au hasard détermine les couples pour la nuit des Lupercales. Ces rencontres se terminaient souvent par un mariage qui durait un an.

Plus tard, au Ve siècle, le pape Gélase Ier a brouillé les pistes en combinant la Saint-Valentin avec les Lupercales pour en expulser les rituels païens. Plus question d’orgies nudistes, ce qui n’empêchait pas pour autant l’ivrognerie… cette fête resta un jour de célébration de fertilité et d’amour.

Il était très courant pour l’Eglise Catholique de poser des “jours saints” sur des dates de festivals païens, qui suivaient les saisons, afin d’amoindrir les cultes polythéistes tout en asseyant le pouvoir du Pape bien confortablement. 

C’est pourquoi on retrouve des festivals similaires un peu partout en Europe: 

  • Chez les Scandinaves, on célébrait la fête de Galatin. Galatin signifiait “amoureux des femmes”. D’ailleurs c’est devenu le terme “galant” en français. Cette fête a probablement été confondue avec la Saint-Valentin à un moment donné, en partie parce qu’elles se ressemblent.
  • Chez les peuples d’Irlande, Ecosse et autres cultures d’influences Celtiques…on fêtait Imbolc, festival de la déesse de la fertilité Brighid, aux alentours du 1er Février. 

Quand la Saint-Valentin est-elle devenue une fête romantique ?

Si vous pensez que tout cela n’a pas l’air très romantique, c’est parce que la Saint-Valentin n’a commencé à ressembler à la fête romantique que nous connaissons aujourd’hui qu’au Moyen-Âge, et c’est peut-être au poète Geoffrey Chaucer, l’auteur des Contes de Canterbury, que nous le devons.

Chaucer a été le premier à associer l’amour à la Saint-Valentin dans ses œuvres du XIVe siècle “Le Parlement des volatiles” et “La Plainte de Mars”.

À l’époque où Chaucer écrivait, le 14 février était également considéré comme le premier jour du printemps en Grande-Bretagne, car c’était le début de la saison des amours des oiseaux, ce qui se prêtait parfaitement à une célébration de l’affection. En effet, dans “Le Parlement des volatiles” de Chaucer, il est question d’oiseaux (bien qu’anthropomorphisés) qui se réunissent pour choisir leurs compagnons : “Car c’était le jour de la Saint-Valentin / Quand chaque oiseau vient là pour prendre sa compagne”, peut-on lire dans l’une des strophes.

Pourquoi célébrons-nous la Saint-Valentin de nos jours ?

Que l’on attribue ou non la paternité de cette fête à Chaucer, il est vrai que c’est lui et son collègue Shakespeare qui ont popularisé les associations amoureuses autour de cette journée. Très vite, les gens ont commencé à écrire et à échanger des lettres d’amour pour célébrer la Saint-Valentin.

Le milieu du XIXe siècle a marqué le début de nombreuses traditions commerciales de la Saint-Valentin que nous connaissons aujourd’hui. 

Les hommes de l’époque victorienne courtisaient les femmes avec des fleurs, Richard Cadbury créait la première boîte de chocolats en forme de cœur. 

C’est également à cette époque qu’Esther Howland, la “mère de la Saint-Valentin américaine”, âgée d’une vingtaine d’années seulement, a popularisé aux États-Unis les cartes de Saint-Valentin de style anglais achetées en magasin, grâce à son processus innovant de fabrication à la chaîne qui rend les cartes élaborées abordables.

Traditions Saint Valentin

Faits amusants sur la Saint-Valentin

Cette fête populaire n’a pas toujours été douce pour tout le monde…

  • Alors que la plupart des gens envoient des mots doux, les gens de la haute société victorienne ont parfois utilisé les cartes de la saint-valentin pour refuser un prétendant, ce que l’on appelait un “valentin au vinaigre”.
  • Plus de 250 millions de roses sont produites pour la Saint-Valentin, les roses rouges représentant près des deux tiers de ce chiffre.
  • La Saint-Valentin est l’un des jours les plus populaires pour faire une demande en mariage (en fait, si vous vous êtes fiancé entre décembre et février, vous êtes dans la période où il y a le plus de demandes en mariage).
  • La couleur rouge et la forme du cœur sont apparues pour la première fois dans l’art médiéval aux XIVe et XVe siècles.

Le mot de la fin

Vous vous en doutez bien, chez Gode is Love, toute occasion de célébrer l’amour, le désir et le plaisir est un jour de fête. Alors pour la Saint-Valentin, nous vous invitons à vous célébrer en mode self-love ou à partager le plaisir avec votre ou vos personnes spéciales et consentantes ! N’hésitez pas à parcourir tout ce qu’on vous a concocté pour ce jour de l’Amour.

N’hésitez pas également à nous envoyer vos avis, vos messages, vos impressions via notre page insta ou par courriel à hello@gode-is-love.com

Et je vous souhaite, comme toujours, bien du plaisir…

SOURCES

Gode is Love applique des directives strictes en matière de sources d’information et s’appuie sur des livres et sites web de professionnels du secteur, et des études évaluées par des pairs, des instituts de recherche universitaires et des associations médicales.

Voici les sources que nous avons utilisé pour la rédaction de cet article :

  • “Saint-Valentin : histoire et origine de la fête des amoureux” – Article sur le site Futura Sciences
  • “Pourquoi célèbre-t-on la Saint-Valentin” – Article sur le site de National Geographic, 2023
  • “Valentin et Cupidon… mais qui sont-ils?” – Article sur le site Tremblant Express
  • “Le dictionnaire de l’Histoire – Lupercales” – Article sur le site Herodote.net
  • “Saint Valentin, mystérieux martyr romain devenu symbole de l’amour” – Article sur le site La Croix, 2023