C’est quoi un cunni ? Zoom sur le cunnilingus

C'est quoi un cunni

Le cunnilingus – également connu sous le nom de cunni ou de sexe oral-vulvaire – peut être incroyablement agréable à recevoir. Mais il peut aussi être incroyablement agréable pour celui ou celle qui le donne, à condition qu’il ou elle se sente à la fois à l’aise et en confiance.

Voici la définition que nous donne le dico :

Cunnilingus – nom : “Action ou pratique consistant à stimuler oralement les organes génitaux féminins”.

En termes simples, le cunnilingus est un acte sexuel oral pratiqué sur une vulve et/ou un vagin. Il peut impliquer n’importe quelle combinaison de bouche et de langue sur la vulve et/ou le vagin.

Cela signifie que l’on peut sucer, lécher, effleurer, mordiller, triturer et bien d’autres choses encore. Dans la limite du consentement bien-sûr !

Le cunni, c’est quoi exactement ? Comment le pratiquer de façon à ce que tout le monde prenne son pied ? C’est ce que nous voyons dans cet article… en quoi ? Hé oui, vous l’avez deviné, en musique ! 

Les risques du cunnilingus

Bien entendu, avant toute chose : les règles d’hygiène s’appliquent ! Avant tout acte de sexe oral, ou de sexe en général, passez à la douche, mes amis, c’est primordial ! 

Le cunnilingus présente un risque de développer des infections sexuellement transmissibles (IST). Toute personne exposée à un partenaire atteint d’une IST peut contracter une IST dans la bouche, la gorge, les organes génitaux ou le rectum. Le risque de contracter une IST ou d’en transmettre une à d’autres personnes lors de rapports sexuels oraux dépend de plusieurs facteurs, notamment :

  • L’IST en question
  • le type de rapport sexuel
  • le nombre d’actes sexuels pratiqués
  • Si des mesures de protection sont prises, comme des méthodes de barrière

Comment pratiquer le cunnilingus en toute sécurité

Les méthodes de barrière, telles que les préservatifs ou les digues dentaires, sont considérées comme efficaces pour réduire les risques de développer une IST. 

Une mauvaise santé bucco-dentaire et des plaies dans la bouche ou sur les organes génitaux peuvent augmenter le risque de contracter le VIH ou d’autres IST lors de rapports bucco-dentaires si l’on est exposé à un partenaire atteint d’une IST.

Veillez à ce que votre bouche soit en bonne santé et évitez les rapports sexuels oraux si vous présentez les signes suivants dans ou autour de votre bouche ou de vos lèvres :

  • Lèvres gercées / lésions buccales
  • Bouton de fièvre
  • Saignement des gencives
  • Plaies ouvertes
  • Vous devez également éviter les rapports sexuels oraux si le partenaire réceptif présente des lésions génitales ou s’il sait qu’il est porteur d’une IST

La règle d’or lorsque vous êtes sexuellement actif est de se faire dépister régulièrement. Il n’est pas rare que les personnes atteintes d’une IST l’ignorent, lorsqu’elles ne présentent aucun symptôme. Se faire dépister est remboursé par la Sécu, à partir du moment où vous demandez une ordonnance à votre médecin traitant (et vous pouvez aisément le faire par rendez-vous en visio sur Doctolib, alors soyez prudents et responsables!).

Comment pratiquer le cunnilingus

Cunnilingus : mode d’emploi

Comment faire démarrer les choses ?

Les préliminaires sont toujours de bon ton ! Ça aide à briser la glace, se mettre dans le bain, se détendre…(choisissez l’expression qui vous parle le plus). Pourquoi ne pas commencer par un baiser dans le cou ou sur les lèvres, puis embrasser tout le corps ?

Vous toucherez ainsi les principales zones érogènes, comme les oreilles, les doigts, les mamelons, le nombril, le bas-ventre et l’intérieur des cuisses.

Une bonne règle empirique consiste à prendre trois fois plus de temps pour arriver au sexe oral proprement dit que vous ne le pensez nécessaire.

La position a-t-elle une importance ?

La position du missionnaire, où le partenaire réceptif est sur le dos, est de loin la position la plus populaire pour le cunnilingus.

Si cette position est inconfortable pour votre cou, placez un oreiller sous les hanches de votre partenaire. Vous pouvez aussi lui demander de déplacer ses fesses jusqu’au bord du lit et de vous agenouiller devant elle.

Le face-à-face et le 69 (ou 69 incliné) sont également des options possibles.

Assurez-vous simplement que vous êtes tous les deux à l’aise pour pouvoir en profiter pleinement, gardant à l’esprit que vous pouvez aussi varier les positions au cours du cunni, histoire de ne pas vous pointer au taff avec un torticolis inexplicable le lendemain…

Avec ou sans vêtements ?

Taquiner votre partenaire à travers ses sous-vêtements et lécher les coutures est très sensuel, surtout si son clito est très sensible. Cependant, il est probable que vous finirez tous les deux par vouloir vous débarrasser de ces “barrières au désir”. Et pour cela ? Vous pouvez demander : “Puis-je les enlever ?” ou “Es-tu prête à ce que je te goûte ?”.

Une fois que vous avez obtenu le consentement, allez-y, Alonzo! (petite réf a Doctor Who pour les nerds comme mouah).

Cunnilingus : mode d'emploi

Comment commence-t-on exactement ?

La plupart des humains à vulves ont été conditionné.e.s pour croire que leurs vulves sont sales et laides et seront donc, dans la plupart des cas, assez complexées la première fois que vous leur offrez un petit plaisir oral.

Le fait d’apprécier verbalement leur corps avant de commencer peut les aider à se sentir plus à l’aise et plus confiantes lorsqu’elles reçoivent.

Sont-elles belles ? Est-ce qu’elles sentent bon ? Vous mourez d’envie de les goûter ? Faites-le leur savoir.

Que faites-vous avec votre langue ?

Sans vous la jouer Picasso, vous pouvez faire preuve de créativité. Pour cela, variez le rythme,  la pression, changez de positions et essayez différents mouvements pour trouver ce qui convient le mieux à votre partenaire.

Commencez par des touchers langoureux et doux, c’est toujours de bon goût, ensuite à vous de jouer.

Quelques techniques à essayer : 

  • de haut en bas
  • cercles dans le sens des aiguilles d’une montre
  • cercles dans le sens inverse des aiguilles d’une montre
  • latéralement
  • pulsation à un endroit précis
  • enrouler la bouche autour du clitoris et le sucer légèrement

Une chose à noter : tout le monde n’aime pas la stimulation directe, il se peut donc que vous vous retrouviez quelque part très près du clitoris lui-même, mais pas directement dessus.

Comment faire pour que vos dents ne vous gênent pas ?

En réalité, vos dents sont moins problématiques que vous ne le pensez.

Vous êtes inquiet ? Dirigez l’opération avec votre langue et créez une légère enveloppe autour de vos défenses avec vos lèvres.

Évitez simplement d’aller de l’arrière vers l’avant, car cela pourrait introduire des bactéries de l’anus dans le vagin et la vulve de votre partenaire, ce qui augmenterait le risque d’infection.

Que faire de vos mains ?

Ne soyez pas timide, vous pouvez tout à fait utiliser vos mains, à condition que votre partenaire y consente.

Les options ne manquent pas. Vous pouvez les utiliser pour tordre et taquiner les mamelons de votre partenaire. Vous pouvez aussi les utiliser pour pénétrer le trou avant ou arrière de votre partenaire. Ou encore, essayez de les utiliser pour maintenir les hanches de votre partenaire en place pendant qu’il se frotte à votre baiser.

Si votre partenaire aime la stimulation intravaginale, vous pouvez utiliser vos mains pour exploiter tout le potentiel de plaisir de son clitoris à travers sa zone G. Pour localiser son point G, insérez votre main dans le trou du clitoris.

Pour localiser son point G, insérez vos doigts d’environ 5 cm dans son vagin et exercez une pression rythmée.

Comment faire un cunni

Devriez-vous passer à la pénétration ?

Seulement si votre partenaire vous fait savoir qu’il/elle aimerait que vous le fassiez.

Faut-il établir un contact visuel ?

Pendant la réception, certaines personnes gardent les yeux fermés et se détendent pour profiter de la sensation. D’autres apprécient de voir leur partenaire entre leurs jambes.

Quoi qu’il en soit, il n’y a rien de plus intime que de regarder son partenaire dans les yeux pendant un cunni ou une fellation. N’hésitez pas à lever les yeux vers votre partenaire de temps en temps.

Faut-il faire du bruit ?

Gémir contre le corps de votre partenaire peut créer une sensation de chaleur et de grondement qui donne une sensation incroyable sur sa vulve.

Les bruits de succion, d’aspiration et de crachat sont également acceptables (c’est-à-dire encouragés).

Utilisez des sextoys !

Que vous les teniez ou que votre partenaire les tienne, les stimulateurs du point G, les godemichets et les butt plugs peuvent tous améliorer l’expérience.

Comment savoir si vous vous débrouillez bien ?

Soyez attentif à son langage corporel.

Les signaux non verbaux sont de très bons indicateurs. Soyez attentif à la respiration de votre partenaire, à la façon dont il incline ses hanches vers ou loin de vos lèvres, et à ce que font ses mains.

Si votre partenaire aime ce que vous faites, elle vous le fera savoir.

Si votre partenaire gémit ou maintient votre tête en place, il y a de fortes chances que cela signifie “ne t’arrête pas”. Tant que vous prenez également du plaisir, continuez à faire exactement ce que vous faites.

Enfin, si vous voulez vous arrêter, arrêtez-vous ! Si vous pratiquez le cunnilingus parce que vous pensez que c’est ce que vous “devriez” faire, ou si cela ne vous plaît pas, votre partenaire le sentira.

Que votre partenaire ait atteint l’orgasme ou non, si elle vous ramène vers son visage ou vous repousse, il se peut qu’elle ait besoin ou envie de faire autre chose. Parfois la stimulation est trop intense, ou alors elle n’y tient plus et désire passer au niveau supérieur. 

Le mieux est de demander ce dont elle a envie ensuite. Une séance de câlins pour se calmer ? Du sexe pénétrant ? Un massage du dos ?

N’oubliez pas : dans le merveilleux règlement du sexe consensuel et sain à deux, il n’est nulle mention du “œil pour œil et dent pour dent”. En termes plus clairs, ce n’est pas parce que vous lui faites un cunni qu’elle vous doit une fellation/un cunni. On fait du sexe pour partager du plaisir, pas pour réclamer “son dû” !! 

Et quand tout est dit et fait ?

Tout est fini ? Dites à votre chérie à quel point vous avez aimé lui faire du bien.

C’est aussi très sexy : Laissez-les se goûter sur vos lèvres tout en leur disant à quel point vous aimez leur saveur.

Foire aux Questions

Si vous lisez ceci, il y a de fortes chances que vous espériez coucher avec quelqu’un qui a une vulve. Nous allons donc répondre à vos questions, tout de suite.

A quoi ressemble une vulve ?

Mettons les choses au clair en ce qui concerne les vulves : elles sont toutes différentes ! Certaines ressemblent à des tulipes, d’autres à du papier de soie sortant d’un sac cadeau, et d’autres encore à des palourdes fermées.

Quel est le goût des vulves ?

Même le même vagin peut avoir un goût différent d’un jour à l’autre. Cela dépend d’éléments tels que le régime alimentaire, le niveau d’hydratation, les médicaments, le stade du cycle de la personne, etc.

Voici quelques saveurs que vous pourriez goûter en descendant sur une vulve :

salé

umami

cuivré

acidulé

sirupeux

fade

Qu’est-ce qu’elles sentent ?

Les vulves ressemblent vaguement à des fleurs (merci à Georgia O’Keeffe), mais elles sentent les vulves. Certaines ont une odeur salée ou cuivrée, tandis que d’autres ont une odeur musquée ou de cuir.

Où se trouve le clito ?

Le clitoris se trouve au sommet de la jonction des deux lèvres intérieures.

Tracez la ligne des lèvres vers le nombril de votre partenaire pour trouver le clito.

Vous pouvez également utiliser vos doigts pour écarter les lèvres afin de rendre le clito plus visible. Gardez à l’esprit que la partie du clitoris que vous pouvez généralement voir et sentir n’est que la partie émergée de l’iceberg. Le clitoris lui-même s’étend quelques centimètres plus loin dans le corps.

Le mot de la fin

Comme toute chose dans la vie, le sexe n’est pas une science innée ! C’est avec la pratique et beaucoup, beaucoup de communication que vous serez certain.e de vous perfectionner dans l’art subtil du sexe oral.

En espérant que cet article vous a plu et instruit.e, je vous souhaite, à vous et à votre autre, bien du plaisir…

Cunnilingus Définition

SOURCES

Gode is Love applique des directives strictes en matière de sources d’information et s’appuie sur des livres et sites web de professionnels du secteur, et des études évaluées par des pairs, des instituts de recherche universitaires et des associations médicales.

Voici les sources que nous avons utilisé pour la rédaction de cet article :

  • “Le cunnilingus : comment faire un cunnilingus ?” – Article sur le site de Passeport Santé
  • “Cunnilingus” – Article sur le site Top Santé
  • “Risque IST Cunni/Fellation” – Article sur le site Question Sexualité
  • “Osez le cunnilingus” – Livre par Coralie Trinh Thi, 2017
  • “L’art de la fellation – L’art du cunnilingus: Un acte d’amour! Un plaisir exquis” – Livre par Gerard Leleu, 2010
  • “A BEGINNERS GUIDE TO CUNNILINGUS: A Step by Step Guide to Pleasuring a Woman” – Livre par Jodie Spencer, 2020